Passionné de sport, Thomas Da Silva pratique depuis de nombreuses années l’ultra-trail. Avec le temps, l’esprit de compétition a laissé la place à l’amour de la nature. Et ça se traduit aujourd’hui par une volonté de mobiliser les gens pour la préservation du vivant.

Trouver sa voie

L’engagement de Thomas Da Silva a d’abord été celui de l’effort solitaire, souvent ingrat, qui est le propre des courses très longues distances. Des entraînements par tous les temps, à pas d’heure, et du vélo sur place au fond du garage. Tout ça pour quoi ? Pour se dépasser, pour voir si on va y arriver, et vivre de nouvelles aventures.

Un jour, Thomas découvre l’alpinisme, un sport individuel qui se pratique avec les autres, dans lequel la nature est un partenaire. En même temps qu’il atteint les sommets, Thomas observe le recul des glaciers, il prend conscience de leur fragilité. Il touche du doigt le réchauffement climatique et ses ravages sur notre environnement.

En écho à cette prise de conscience, Thomas opère sa propre transition. Formé aux métiers de l’automobile, il a trouvé sa voie dans les énergies renouvelables. C’est d’abord une rencontre. Celle de Roy Mahfouz qui l’invite à rejoindre sa cordée, à développer des énergies qui préservent l’environnement. Et puis c’est le sentiment de contribuer à son niveau, par son travail, à limiter le réchauffement climatique.

Donner de la voix

Face à l’urgence climatique, Thomas Da Silva décide de se mobiliser encore davantage pour éveiller les consciences. C’est pourquoi il crée en 2021 l’association Vents d’aventure, avec l’objectif de faire passer le message à toutes les générations. Aux plus jeunes, par des interventions en milieu scolaire, et aux moins jeunes, par des projets partagés, des aventures personnelles et collectives destinées à (r)éveiller les consciences.

polaire en 2023,  KATABATIK expédition. A travers cette randonnée à ski dans le Grand Nord, Thomas Da Silva ambitionne de faire d’un geste sportif solitaire une aventure collective, entièrement orientée vers la sauvegarde de notre écosystème.